CONSTRUCTION DU MONUMENTAUX MORTS DE MACLAS.

 

A la suite de la guerre, le Conseil municipal a décidé d’ériger un monument pour célébrer les poilus de la commune morts pour la France.

Délibération du 6 Juillet 1920.

 

 

Plusieurs entreprises se sont proposé pour  réaliser ce monument : INDUNI Frères, RIVOIRE Jeune, Edouard ROMBAUX-ROLAND à Jeumont (Nord, La PENSEE, Le Granit Français PERRIN, F. CLERMONT, FROMENT et MORGUE, RICHARD et CLERGEAT, MGP, H JACOMET, CHEVROT – DELEUZE

Chaînes :  BOSSU Frères

 

 

Une souscription a été lancée, à laquelle toutes les familles de la commune ont répondu. Je ne reproduis ici que la première et dernière page de cette souscription qui comporte 7 pages.

 

La souscription a rapporté 10847,20 Frs.

 

La société RIVOIRE a remporté le marché, avec un devis de 17 610,30 Frs

Un emprunt complémentaire a dû être lancé de 9900 frs, confirmé dans les délibérations suivantes du 17/07/1921, du  04/12/1921 et du 15/01/1922.

Ce monument a été érigé en 1922, grâce à la souscription et à l’emprunt communal. Le projet est de 1920, mais le devis définitif de la maison RIVOIRE, marbrier à Rive de Gier est du 15 juillet 1921 pour un  montant de 17 160 F, y compris le transport, la pose et la gravure.

Tout naturellement, c’est au centre de cette place que le monument aux morts a trouvé sa place

Sur les deux cartes postales qui suivent on peut voir le monument en cours de construction

 

1922 : Monument en cours de construction

L’inauguration a eu lieu le 20 Août 1922. Le discours a été prononcé par le maire de l’époque Pierre VIORNERY.

 

 

A l’église dans le bas-côté droit une plaque souvenir rappelle à la mémoire les soldats disparus en 1914/1918.

 

Le nom du soldat AUDOUARD est écrit d’une manière différente alors que sur le monument aux morts il est transcrit ODOIR.

 

GUIGAL Joseph se rajoute à la liste des morts en 1918.

 

Pour plus de renseignements, consulter le livre en bibliothèque :

« MACLAS et ses hommes pendant la grande guerre »  de Michel FREYCENON