Le Syndicat Mixte des Rives du Rhône

a pour unique mission de gérer le Schéma de COhérence Territorial.

Il a été créé à l'initiative des collectivités compétentes, par arrêté inter préfectoral le 28 décembre 2001.
Ce SCOT a été approuvé le 30 mars 2012 sur un territoire de 80 communes. Ce dernier définit le projet stratégique d'aménagement et de développement du territoire des Rives du Rhône à l'horizon 2030. Les SCOT ont remplacé les anciens Schémas Directeurs d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU)

Notre Scot est le seul en France à couvrir 5 départements : l'Isère, le Rhône, la Loire, la Drôme, l'Ardèche.

Le périmètre du Syndicat mixte s'est élargi le 27 mars 2013. Il recouvre désormais 127 communes organisées en 7 intercommunalités. Il rassemble environ 247 000 habitants pour une superficie totale de près de 1500km².

Les 127 communes sont représentées au sein du Syndicat Mixte au travers de 7 intercommunalités :

La Communauté d'agglomération du Pays Viennois

La Communauté de Communes du Pays Roussillonnais

La Communauté de Communes de la Région de Condrieu

La Communauté de Communes du Pilat Rhodanien

La Communauté de Communes de Porte de DrômeArdèche

La Communauté d'Agglomération du Bassin d'Annonay

La Communauté de Communes Vivarhône

Objet et rôle du SCOT

 

Un Schéma de Cohérence Territoriale est un projet stratégique

d'aménagement et de développement d'un bassin de vie à long terme

(sur une durée de 10 à 20 ans). Il se traduit par plusieurs documents issus d'un diagnostic de territoire tenant compte notamment de prévisions démographiques et économiques.

Son rôle est pluriel :

Le SCOT fixe les orientations générales d'organisation du territoire. Il détermine les grands équilibres entre les différents espaces urbains, naturels, agricoles...
 Il coordonne les initiatives et les projets des intercommunalités dans les domaines de l'urbanisme, de l'habitat, du développement économique, des services à la population, des déplacements, des équipements commerciaux, de l'environnement... au mieux des intérêts de tous.

Grand Projet Rhône Alpes (GPRA Rhône Médian)

Le territoire que nous avons baptisé Rhône Médian présente un nombre remarquable d'atouts et en même temps des contraintes et des menaces qu'il faut connaître et surmonter.

Les atouts du territoire :
Un tissu industriel diversifié, dans un cadre naturel de qualité,

une agriculture qui a bien résisté, des équipements de transports

structurants, un réseau de villes petites et moyennes qui offrent un

habitat varié, et des services assez complets...

 

Ses contraintes :
Un territoire découpé par des frontières qui nuisent à sa cohérence,

les liaisons Est Ouest et le relief pénalisent certaines dessertes,

certains axes sont saturés, il subit l'effet de "confins" de 5 départements,

les services de l'Etat y sont peu représentés...

La métropolisation à l'œuvre dans l'agglomération lyonnaise, à Grenoble, la structuration du pôle valentinois peuvent être selon les cas des contraintes si elles sont subies ou des atouts si le territoire sait s'en servir.


Des opportunités :
La révision du SCOT des rives du Rhône, l'aménagement de la Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) de Salaise-Sablons, la création de la Communauté de Communes Porte de DromArdèche (CCPDA), l'entente TRIDAN, la restructuration de la Cité scolaire de l'Édit à Roussillon, et bien sûr le Grand Projet Rhône-Alpes (GPRA), qui amène à concevoir un projet de territoire à une nouvelle échelle.

 

Ce Grand Projet Rhône Alpes est gérer en coopération entre le SCOT pour la partie technique et  Rhône PLURIEL pour la partie administrative

Représentants Intercommunaux

            Charles ZILLIOX (Vice-Président), Michel FREYCENON (Membre) Patrick METRAL (Membre) , Jean-Louis POLETTI (Membre)  représentent la Communauté de Communes du Pilat Rhodanien au sein du Syndicat Mixte des Rives du Rhône.

 

Pour plus d’informations, consulter le site :